CONTACTEZ-NOUS

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

3 questions à VALERIE ROUDAYRE

Comment définissez-vous votre art ?

En tant que lectrice et auteur, j'ai deux niveaux d'exigence : le fond et la forme, c'est-à-dire la portée de l'histoire, et le style. Je lis dans plusieurs langues ; le style d'un auteur doit être préservé, même quand il est traduit. C'est son "empreinte", sa carte d'identité ! Alors je veille à conserver le mien, tout en le faisant évoluer vers l'épure : j'ôte beaucoup de mots à mes phrases, quand je corrige mon texte ! Avant de commencer à écrire, je consacre beaucoup de temps à ce que j'appelle l'architecture, car elle permet de construire l'histoire et d'obtenir la fluidité du texte. Je pense toujours à mes lecteurs : c'est pour leur transmettre des messages d'espoir et d'optimisme que j'écris. Alors je fais en sorte que leur lecture soit le plus agréable possible !

 

Ou trouvez-vous votre inspiration ?

Ecrire... ça commence toujours par une idée... puis il y a des images, des sons, des parfums et une lumière particulière qui créeront l'atmosphère. Je passe ensuite de longs mois à faire des recherches. Parfois, je me rends à l'étranger pour les repérages, m'imprégner des lieux, de leur lumière. Puis je décide du support : nouvelle, roman, scénario ? En fonction de mon choix, je découpe le temps que je vais consacrer à écrire. Je fixe toujours une dead-line, car les corrections sont chronophage et fastidieuses... c'est pour éviter de les faire traîner en longueur ! Je sais que j'ai terminé quand mon travail est conforme à ce que j'avais imaginé. A ce moment-là, je ressens un profond bonheur... et surgit déjà à la prochaine histoire : une idée, des images, des sons...

 

Que pensez vous de votre collaboration avec  l’art de l’objectif ?

J'ai été ravie de participer à cette aventure ! C'est vraiment enthousiasmant et très rafraîchissant. Les supports graphiques sont magnifiques, j'apprécie énormément les différents talents. L'inspiration en a été facilitée ! Et puis j'adore l'idée d'écrire pour des enfants. Les miens ont passé leur enfance à écouter des contes abracadabrants, tous droit sortis de mon imagination !