CONTACTEZ-NOUS

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

3 questions à BÉATRICE GAREL

Comment définissez-vous votre art ?

Une touche de naïveté, une touche d’habileté, une louche de bonne humeur et le goût des couleurs ! Sans oublier la main à la pâte sans jeu de mots…

Je me vis plutôt comme une artisane que comme une artiste, je me mets au service de l’histoire et j’ai le goût du travail bien fait ! Mon médium est la pâte ou plutôt toutes les pâtes à modeler puisque j’illustre en volume des livres, des jeux, des figurines…

J’ai même créé une crèche de Noël pour Baccarat, réalisée en cristal bien sûr.

 

Ou trouvez-vous votre inspiration ?

Je me suis spécialisée presque par hasard  dans l’illustration en volume et la création de kits de loisirs créatifs : c’est au cours de mes études de designer à l’ENSCI (Ecole Nationale de création Industrielle) que j’ai utilisé de la pâte Fimo pour réaliser mes maquettes. J’ai tout de suite adoré ce moyen d’expression alors que je n’avais jamais modelé dans mon enfance.

Cela dit je suis tombée dans la marmite du bricolage quand j’étais petite, à la maison c’était "Papa scie et Maman coud..."

 

Que pensez vous de votre collaboration avec  l’art de l’objectif ?

C’est une chance de travailler avec une équipe ouverte à toutes les fantaisies graphiques, dans la mesure bien sûr où les spécificités du support sont respectées. J’aime bien être « cadrée », paradoxalement je trouve stimulant de s’adapter à des contraintes, cela développe la créativité. Au final, c’est un travail collaboratif !

J’ai pu également écrire les textes ce qui a rendu mon intervention plus globale et plus intéressante.

Je pense collaborer à nouveau avec l’Art de l’Objectif mais le prochain thème est top secret !