CONTACTEZ-NOUS

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

3 QUESTIONS À PAUL RAYNAL

PARLEZ-NOUS DE VOS ACTIVITÉS ARTISTIQUES ?

Je suis artiste plasticien et professeur d'Arts Plastiques en collège. Enfant et adolescent, j'aimais déjà beaucoup les arts graphiques. Après un bac philo, j'ai entrepris de faire des études aux Beaux Arts de Toulouse. Puis, j'ai obtenu ma licence d'Arts Plastiques à l'Université d'Aix-Marseille. J'ai fini mes études à Paris en passant par l'école des Arts Décoratifs où j'ai eu une formation dans un atelier de sérigraphie. Attiré par les aspects théoriques et pédagogiques de l'art, j'ai choisi d'enseigner les Arts Plastiques mais j'ai gardé la pratique de la peinture et du dessin en faisant régulièrement des expositions. Mes influences artistiques sont nées de sujets tels que la société de consommation et le monde urbain. Avant de me tourner vers la culture pop des années 60, j'ai puisé mon inspiration dans les travaux du peintre cubiste Fernand Léger.

 

 

COMMENT RÉALISEZ-VOUS VOS TOILES ?

La première étape consiste à travailler sur un espace pictural abstrait et coloré. Pour cela, de manière assez gestuelle, j'agence des couleurs sur la toile. Les tâches de couleurs ainsi créées me guident ensuite dans le travail de placement figuratif, j'incruste des images et des textes peints ou sérigraphiés.

Ce qui m'importe, c'est finalement de réussir à créer un dialogue entre ces éléments figuratifs et du texte. Ce chaos d'images, qui n'ont pas toujours de rapport entre elle, se trouve alors relié par la couleur et rythmé par le texte. Dans mon langage visuel, chaque élément, emprunté à des domaines divers (l'art, la publicité, les affiches de cinéma, l'actualité, la bande dessinée...), est souvent fragmenté, comme arraché à son contexte médiatique d'origine.

J'aime que mes tableaux aient un rapport avec la vie et que mes toiles soient ancrées dans une certaine réalité culturelle, économique ou encore psychologique. Si par tempérament, j'aime le silence de l'atelier, dans mes toiles, je suis très bavard ! Par ce jeu de collages de couleurs et de figues, il me plaît d'essayer de communiquer avec l'inconscient pour toucher les plus jeunes notamment.

Lorsque l'on pose une toile sur un mur, j'aime qu'elle ait un certain impact sur les gens qui la regardent et surtout qu'elle ne se fasse pas oublier...

QUE PENSEZ-VOUS DE VOTRE COLLABORATION AVEC L'ART DE L'OBJECTIF ?

Ce projet me permet de diffuser mon travail dans le milieu scolaire que je connais particulièrement bien et d'établir un dialogue sympathique avec des élèves de toutes origines.

Les adolescents sont assez friands de ce style de peintures colorées qui parlent d'icônes du cinéma ou de l'art.